Maison

Le soudage à l’arc avec électrode enrobée : ce qu’il faut savoir

Le soudage à l’électrode enrobée est une des techniques les plus utilisées au niveau des chantiers de construction. Cependant, sa bonne exécution est conditionnée par les capacités et le talent du soudeur, mais aussi par le choix des électrodes. Ce qui permet d’obtenir des résultats à la hauteur des attentes. Voici ce qu’il faut savoir sur le soudage à l’arc avec électrode enrobée.

Un mode de soudage spécifique au BTP

Le soudage à l’arc avec électrode enrobée est une technique de soudage qui est souvent utilisée dans le secteur du BTP, de l’industrie et de la pétrochimie. Il permet d’assembler de manière solide des pièces métalliques. Il faut dire que les électrodes enrobées présentent l’avantage de ne pas avoir besoin de gaz pour le bain de fusion. Ce qui permet à ce matériel de soudure d’être utilisé partout contrairement aux procédés avec apport de gaz qui ne sont pas forcément adaptés au travail en externe. Aujourd’hui, bien qu’il n’y ait pas vraiment de relation formelle entre l’épaisseur des tôles à assembler et le diamètre des électrodes, il faut dire que plus ces diamètres sont grands, plus l’épaisseur sera importante. Cependant, il faut dire que ce choix sera influencé par plusieurs autres facteurs tels que les nuances d’acier, le type de préparation ou encore le type de préparation des tôles.

Électrodes : quel type d’enrobage ?

Même si le choix du diamètre est une donnée assez empirique, il est important de déterminer le type d’enrobage de l’âme métallique des électrodes, surtout lorsqu’on sait que la composition du métal de l’âme doit être aussi proche que possible de celle du métal. Aujourd’hui, il existe trois grands types d’électrodes dites « rutiles » dont leur enrobage contient une grande quantité d’oxyde de titane. Le plus souvent, ce sont des électrodes multi-usages permettant d’obtenir des cordons d’un bel aspect avec des caractéristiques mécaniques moyennes.

Pour les électrodes dites basiques dont l’enrobage contient une large proportion de carbonates, elles permettent d’avoir une soudure de haute sécurité et parfaite sur le plan esthétique.

Quelle puissance pour le poste de soudage ?

Si vous disposez d’une source d’alimentation électrique, il vous faudra seulement un poste de soudage léger. Au cas contraire, il faudra un poste autonome disposant d’un moteur thermique et d’un alternateur intégré. Celui-ci fabrique lui-même son courant électrique. Par exemple, un poste de 400 Ampères et transporté sur une remorque présente un poids total de 1500 kg. Notez surtout que le poids de la puissance s’effectue en fonction du diamètre des électrodes.

Le soudage à l’arc avec électrode enrobée : ce qu’il faut savoir